juin 11, 2012

• Par précaution et excès de prudence, les 3 premiers mois de toute grossesse interdisent l’emploi des H.E.C.T. Seul le médecin aromathérapeute peut en prendre la responsabilité.

• Après massage ou application cutanée, il convient de toujours se laver les mains.

• Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.

•Utiliser des huiles essentielles de haute qualité (100% pures et naturelles) et de marque réputée.

• Ne pas laisser les flacons à la portée des enfants.

• Les personnes allergiques devront prendre la précaution préliminaire d’un test allergique aux H.E.C.T.

• Les yeux, le nez, le conduit auditif, les zones ano-génitales ne peuvent jamais être l’objet d’application d’H.E.C.T. pures.

• En cas d’absorption ou d’instillation accidentelle, ingérer ou appliquer une huile grasse pour diluer l’H.E.C.T. (olive, tournesol) puis adressez-vous au centre antipoison.

• L’huile essentielle de menthe poivrée ne s’applique jamais sur une surface étendu en raison de la réaction glacée qu’elle provoque. Cette même huile essentielle est strictement contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les nourrissons de moins de 30 mois.

les précautions à prendre pour les femmes enceintes 

Il n’est pas recommandé d’utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse  et de demander conseille à des personnes de confiance maîtrisant parfaitement les huiles essentielles proposées (thérapeutes, pharmaciens aromatologues, …). C’est par principe de précaution suite au manque d’informations fiables sur le sujet.

Précautions d’emploi

 

Les huiles essentielles sont à manipuler avec une grande prudence.
Ces extraits végétaux sont les plus puissants . Veuillez prendre connaissance des précautions d’usage pour les utiliser à bon escient.

Tenir hors de portée des enfants.

Eviter le contact des yeux. En cas de projection accidentelle avec les yeux, rincer abondamment l’oeil sous un jet faible d’eau courante pour expulser le corps étranger puis passer un coton d’huile végétale pour adoucir.

Ne jamais mettre des huiles essentielles pures dans le nez, dans les oreilles ou sur les muqueuses ano-génitales.

Eviter l’utilisation des huiles essentielles pendant  la grossesse.
L’utilisation d’huiles essentielles pendant la grossesse et pour la femme allaitant requiert l’avis d’un aromathérapeute avisé.

En cas d’hypersensibilité ou de terrain allergique, tester l’huile essentielle avant utilisation :
– placer 1 à 2 gouttes de l’huile essentielle sélectionnée dans le pli du coude,
– patienter 10 minutes,
– constater une éventuelle réaction cutanée

Ne pas s’exposer au soleil après une application d’huile essentielle contenant des furocoumarines (HE expressées des zestes d’agrume : citron, mandarine, orange douce, etc.). Ces huiles essentielles sont photo-sensibilisantes et augmente fortement le risque de coups de soleil et brûlures.

Les huiles essentielles phénolées ou riche en aldéhydes sont dermocaustiques (agressives pour la peau) et doivent être diluées dans une huile végétale dans une proportion de 85% d’huile végétale pour 15% d’huile essentielle.

L’utilisation des huiles essentielles en voie interne requiert l’avis d’un professionnel. En cas d’ingestion accidentelle : ingérer de l’huile végétale et contacter un centre anti-poison.

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Pour un bain aromatique, utiliser un dispersant naturel adéquat  en quantité 4 fois supérieur à la quantité d’huile essentielle. Ne pas dépasser 10 gouttes d’huile essentielle par 100 litres d’eau.

L’injection intramusculaire des huiles essentielles est dangereuse et proscrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.